Carême 2021 avec Padreblog / Lettre n°26
Dimanche 4

4ème Dimanche de Carême

Chers amis,

Réjouissons-nous car c'est aujourd'hui le dimanche de la joie (lætare) ! Le rose des ornements liturgiques nous donne déjà un avant-goût de la joie de la résurrection. Prions pour les catéchumènes de nos diocèses qui se préparent à recevoir la grâce du baptême.

Avec le Père Damien de Molokaï

Comme dans son ancien district de Kohala, le Père Damien se fait encore et toujours bâtisseur. Grâce à lui, et en cinq ans seulement, six belles chapelles seront construites à Molokaï : deux dans la léproserie et quatre dans le reste de l’île. On peut encore les voir aujourd’hui. Elles ont toutes un joli clocher et notre missionnaire met même un point d’honneur à ce qu’il soit plus élevé que celui du temple protestant voisin. Le presbytère où il réside est également rénové et comporte un étage, ce qui est rare sur l’île. En le voyant aussi résolu, les lépreux se mettent eux aussi à rénover leurs misérables habitations. Certains d’entre eux sont particulièrement fragiles et malades : la vigueur physique du Père Damien est alors d’un grand secours même si ses efforts se concentrent sur l’orphelinat.

[Extrait de "Mon Carême avec saint Damien de Molokaï" de la revue Parole et prière, mensuel pour prier, adorer, célébrer - www.paroleetpriere.fr].

La Parole du jour

« Je prends la résolution de m’occuper du matériel des lépreux le moins possible à l’exception des orphelins ou orphelines que j'ai sous ma charge, d'être toujours en union avec l'administration sans jamais me mêler des affaires du gouvernement, à moins d'un imprévu et à la demande seulement du surintendant, de veiller à ce que tout soit propre dans la sacristie, dans la maison et dans mes habits, en essayant d'accorder la pauvreté avec la propreté, d'être modeste dans mon extérieur et aimable envers tout le monde, en me montrant un peu plus réservé dans mes conversations, de ne jamais écouter la médisance et de réprimer ceux qui parlent mal, de ne jamais perdre mon temps en conversation inutile » (Résolutions retrouvées dans la règle de vie du Père Damien de Molokai).

Le mot du Padre

Nous sommes déjà à mi-course dans ce Carême ! Si nous avons l’impression que nos efforts de Carême se sont déjà effondrés, rappelons-nous : réussir son Carême, ce n’est pas faire un sans-faute dans l’ascèse, c’est progresser dans l’amour de Dieu et du prochain. L’enjeu est donc de repartir sans cesse au combat, quelles que soient les chutes. Il y a un profond enjeu à rechoisir régulièrement nos efforts au cours de ces quarante jours, même si nous avons eu du mal à les tenir. C’est dans cette humble persévérance que se joue véritablement la fécondité de notre Carême.
Un bébé qui apprend à marcher doit accepter de tomber, et plus encore de se relever pour progresser. Les chutes ne sont pas un signe de régression, elles font partie de l’apprentissage. Alors debout les gars (et les filles) !
Père Jean-Baptiste Siboulet
padreblog-favicon