Carême 2021 avec Padreblog / Lettre n°17
vendredi 2

Vendredi de la 2ème semaine de Carême

Bonjour à tous,

Comme tous les vendredis, nous vous donnons rendez-vous ce soir à 20h30 sur la chaîne Youtube de Padreblog pour un live avec les Pères Amar et Bienvenu.

Préparez vos questions au sujet de la vidéo d'enseignement n°2 (la vidéo est toujours accessible ici pour ceux qui n'auraient pas pu la voir) ou sur tout autre sujet.

En ce vendredi nous faisons mémoire du Christ en sa Passion : voici un lien vers le chemin de Croix.

Avec le Père Damien de Molokaï

C’est en 1840, - l’année de naissance de Damien - que la lèpre a fait son apparition à Hawaï. Considérée comme une malédiction divine et une tare héréditaire, cette maladie provoque surtout une importante ségrégation. Très contagieuse, elle aboutit à des mutilations particulièrement impressionnantes et à une mort lente. A l’époque de Damien, on croit qu’elle se transmet par simple contact ou par voie sexuelle alors qu’il est désormais prouvé qu’elle se répand par les sécrétions. Son terrain de prédilection ? La pauvreté et la saleté. Autant dire qu’à Hawaï, elle est hélas un peu chez elle... Alors que la lèpre progresse inexorablement sur l’archipel, le roi d’Hawaï publie en janvier 1865 un décret sans appel : tous les lépreux doivent être exilés sur l’île de Molokaï, confinés sur une langue de terre au bord de l’océan et d’une barrière montagneuse infranchissable. Les comités d’hygiène du royaume sont invités à débusquer les malades et des traques sont organisées afin de remplir la prison naturelle de Molokaï.

[Extrait de "Mon Carême avec saint Damien de Molokaï" de la revue Parole et prière, mensuel pour prier, adorer, célébrer - www.paroleetpriere.fr].

La Parole du jour

« Ils [les lépreux] sont bien hideux à voir mais ils ont une âme, rachetée au prix du sang adorable de notre divin Sauveur. Lui aussi, dans sa divine charité, consola les lépreux. Si je ne puis les guérir comme lui, au moins, je puis les consoler et par le saint ministère que, dans sa bonté, il m’a confié, j’espère que beaucoup d’entre eux, purifiés de la lèpre de l’âme, iront se présenter devant son tribunal en état d’entrer dans la société des bienheureux » (lettre du Père Damien au supérieur général, août 1873).

Le mot du Padre

La lèpre est une maladie assez célèbre. Saviez-vous que le livre du Lévitique lui consacre deux chapitres entiers ? Ils sont remplis de lois et de préceptes pour détecter les symptômes de la lèpre, non pas pour soigner le mal, mais pour exclure le malade de la communauté. La lèpre est le symbole même de la maladie et de la mort. Elle est le symbole de la décomposition et le signe de l’isolement. Impossible de ne pas deviner que cela représente aussi notre humanité, coupée de Dieu à cause du péché.
Si Dieu s’est fait homme, c'est pour se faire proche de la chair putréfiée et du cœur pourri, c’est pour nous ramener à Lui, nous illuminer de son amour et aller à la rencontre de notre misère.
Abbé Pierre Amar
padreblog-favicon