Carême 2021 avec Padreblog / Lettre n°2
Jeudiapcendres

Jeudi après les Cendres

Bonjour à tous !

Vous êtes de plus en plus nombreux et nous sommes très heureux de vous accompagner et de vous porter dans la prière en ce deuxième jour de Carême.

Vous nous avez posé quelques questions, notamment au sujet du jeûne. Petit florilège :
- Comment jeûner si j’ai un dîner de famille ou un repas d’affaire, que je ne peux vraiment pas manquer ? Pas de stress : ce sera votre repas complet du jour ! Vous pouvez placer vos deux collations ailleurs dans la journée. Tout est affaire d'anticipation.
- Comment gérer… l’alcool ? Si vous avez l’habitude de prendre un verre de vin (et un seul !) chaque jour, continuez. « Le vin réjouit le cœur de l’homme » dit la Bible. Sinon, pourquoi pas attendre le dimanche ?
- Et pour le café ou le thé, en dehors des repas ou des collations ? Cela ne rompt pas le jeûne. Continuez bien évidemment de prendre vos médicaments habituels !
- Je me suis inscrit dans la journée et je n’ai pas reçu la lettre du jour, comment faire ? La lettre est envoyée à l'aube de chaque journée. Mais elle est ensuite mise en ligne sur cette page. Vous pouvez ainsi la retrouver sans problème !

A demain, vendredi, pour une nouvelle lettre et un Live vidéo ! Vous recevrez dans la lettre de demain le lien pour participer à ce Live. Continuez à inviter vos proches et à nous partager vos intentions de prière et vos questions, en écrivant à l'adresse careme@padreblog.fr

Avec le Père Damien de Molokaï

« Écolier consciencieux, Jozef n’avait rien d’une sainte nitouche » remarque l’un de ses biographes. Dans l’une de ses lettres à ses parents, alors qu’il est en pension dans une petite ville de Wallonie, on retrouve cet aveu : « Tous les Wallons qui se moquent de moi, je les frappe avec une règle ». Athlétique, l’enfant est vif et fougueux : un trait de caractère qui lui joue des tours mais lui donnera également la résistance pour faire face, plus tard, aux difficultés et aux contrariétés de toutes sortes. A la maison, il est un peu touche à tout et s’exerce à divers métiers. Un apprentissage qui lui sera également bien utile à Molokaï. Croyant légitimement avoir fait bonne part au Seigneur - trois enfants sont déjà entrés dans les ordres - le père de Jozef observe l’habilité et le dynamisme de son fils ; cet enfant pourra, semble-t-il, développer avec talent l’entreprise familiale de commerce en grains.

[Extrait de "Mon Carême avec saint Damien de Molokaï" de la revue Parole et prière, mensuel pour prier, adorer, célébrer - www.paroleetpriere.fr].

La Parole du jour

« Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive » (Luc 9).

Le mot du Padre

Au lendemain du mercredi des Cendres, l’Église célèbre aujourd’hui sainte Bernadette Soubirous (1844-1879). La voyante de Lourdes est quasiment une exacte contemporaine du père Damien. Bien sûr, il ne semble pas y avoir beaucoup de points communs entre la Pyrénéenne et le missionnaire belge. Sauf, peut-être, l’essentiel : cette envie de répondre humblement à l’invitation du Seigneur contenue dans l’évangile du jour : « Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive ». Que sera ce Carême ? Certainement une aventure humaine et spirituelle à ma mesure, avec des joies et des épreuves. A la suite des saints, qui ont vécu eux-aussi des temps de pénitence et de conversion, choisissons résolument de suivre le Christ !
Abbé Pierre Amar
padreblog-favicon