Carême 2021 avec Padreblog / Lettre n°6
jan-tielens-oWdCcTpAyD8-unsplash

Lundi de la 1ère semaine de Carême

Bonjour à tous,

Alors... ne nous cachons pas les choses : c’est maintenant que nous entrons dans le vif du sujet ! Et un invité surprise a rejoint notre communauté : l’Adversaire, le même qui tentait hier le Seigneur à la fin de son séjour dans le désert. Il va nous suggérer que la semaine va être longue, que ce Carême 2021 n’est pas vraiment raisonnable, il va nous trouver plein de (mauvaises) raisons, non pas pour arrêter, mais pour atténuer ou remettre à plus tard nos efforts : « Allez, juste aujourd’hui, laisse un peu tomber, tu recommenceras demain ».
Vous aviez commencé ce Carême plein d’enthousiasme, sur les chapeaux de roues ? Voici venu le temps laborieux de l’effort dans la durée.
Courage ! Vous n’êtes pas seul(e) : nous sommes nombreux à vivre ce que vous vivez ! Le combat spirituel nous fait éprouver notre profond besoin de la grâce du Seigneur. A l'image de saint Pierre, que nous fêtons aujourd'hui, laissons le Christ être notre force, notre roc.

Comme chaque lundi, ne manquez pas la vidéo d'enseignement du Père Bienvenu. Il nous explique comment la Bible et la théologie éclairent les grandes questions anthropologiques : découvrez cette première vidéo (lien ici) consacrée à la situation de l'homme par rapport aux animaux !

Avec le Père Damien de Molokaï

Le 7 octobre 1860, frère Damien fait sa profession religieuse. La cérémonie est très suggestive : au cours de la célébration, le religieux se prosterne de tout son long sous un drap mortuaire. Le rite est étrange et rude, mais le message est clair : désormais, Damien doit mourir à lui-même et se faire un disciple de saint Paul : « Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi ». Damien saura prouver plus tard que ce don total de lui-même n’est pas qu’un symbole. La cérémonie a lieu à la Maison de Picpus, à Paris, où le religieux poursuit ses études vers le sacerdoce.

[Extrait de "Mon Carême avec saint Damien de Molokaï" de la revue Parole et prière, mensuel pour prier, adorer, célébrer - www.paroleetpriere.fr].

La Parole du jour

« Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi » (Galates 2, 20)

Le mot du Padre

Pouvez-vous faire un peu de place ? Il n’y a pas que dans le bus ou dans le métro que cette question peut nous être posée. C’est aussi l’interpellation que le Christ nous adresse en ce début de carême. Car il est bien là l’enjeu de ce temps de conversion : faire de la place dans son cœur pour Dieu et pour les autres. C’est d’ailleurs une manière de comprendre le triptyque traditionnel : jeûne – aumône – prière. Le jeûne fait de la place dans notre estomac, l’aumône fait de la place dans notre portefeuille, tandis que la prière fait de la place dans notre emploi du temps. Mais en tout cela, c’est bien notre cœur que nous désencombrons pour qu’il y ait plus de place pour Dieu et pour notre prochain.
Père Jean-Baptiste Siboulet
padreblog-favicon