Carême 2021 avec Padreblog / Lettre n°4
pray2

Samedi après les Cendres

Chers amis,

Nous sommes de plus en plus nombreux à vivre ce parcours de Carême en 3 D (corps, âme, esprit). C’est sans doute grâce à votre esprit missionnaire et votre témoignage. Dieu soit loué ! Une bonne surprise vous attend : demain dimanche, on ne jeûne pas ! Mais on ne lâche RIEN aujourd’hui…

Nous espérons que le live d'hier soir vous a plu (le replay ici) et vous a fait sentir que nous sommes là pour vous aider à vivre ce Carême de manière fructueuse.

Continuez à nous partager votre expérience et vos intentions de prière en écrivant à l'adresse careme@padreblog.fr

En ce samedi, que la tendre présence de Marie nous soutienne pour garder les yeux tournés vers le Seigneur !

Avec le Père Damien de Molokaï

Au noviciat de Louvain, Jozef prend le nom de frère Damien. L’arrivée de ce jeune homme ignorant tout du latin et parlant un français approximatif ne passe pas inaperçue. On envisage d’abord de l’accepter comme simple frère, responsable du soin de la chapelle, de l’infirmerie ou du secrétariat. La présence aidante de son frère aîné Pamphile est un vrai soutien ; en moins de six mois, Damien finit par déchiffrer le latin avec facilité. Le conseil de la maison l’accepte alors parmi les frères étudiants. En guise d’aide-mémoire suite à une conférence spirituelle, il grave un jour au canif ces trois mots sur le bois de son pupitre : « Silence, présence à Dieu, prière ».

[Extrait de "Mon Carême avec saint Damien de Molokaï" de la revue Parole et prière, mensuel pour prier, adorer, célébrer - www.paroleetpriere.fr].

La Parole du jour

« Silence, présence à Dieu, prière » (Père Damien de Molokai)

Le mot du Padre

Tous les matins de Carême, le premier office de la journée commence avec cette très belle antienne : « Les yeux fixés sur Jésus-Christ, entrons dans le combat de Dieu ! » C’est pour chacun de nous une indication précieuse quant à la bonne manière d’envisager le temps de conversion qui commence. En effet, nous débutons souvent le Carême avec des questions sur les efforts de conversion que nous voulons mener : nous sommes concentrés sur le jeûne, nous voulons prier plus, et nous cherchons comment partager. Tout cela est bon, évidemment, mais peut aussi centrer notre regard sur nous-mêmes au lieu de nous ouvrir, d’abord et avant tout, au mystère du Christ qui s’offre par amour de chacun d’entre nous. Alors, aujourd’hui, choisissons de manière renouvelée de fixer notre attention sur Jésus.
Père Jean-Baptiste Bienvenu
padreblog-favicon